Musée en Piconrue - 2013 - Ardenne et Bretagne, les soeurs lointaines - ausgabe - veroefffentlichungen

Newsletter OK

Neuigkeiten

Es gibt keine Neuigkeiten

2013 - Ardenne et Bretagne, les soeurs lointaines

Ardenne et Bretagne, les soeurs lointaines


par Albert Moxhet


avec plus de 30 illustrations et photographies originales de



Xavier Al Charif, Éva Autefault, Elian Black’Mor, Brucero, ­Nathalie Chaballe, Didier Comès, Marc-Henry Debaar, Jean-Claude Deprez, Sébastien Didot, Valérie Dion, Alice Dufeu, Pascal ­Ferry, Hervé Gourdet, Virginie Grévisse, René Hausman, Jean ­Lemonnier, Joëlle Leponce, Jean Lequeu, Anne ­Liégeois, ­Yoann Lossel, ­Désiré Louette, ­Sonia Marx, Alice Nisen, Palix, Séverine Pineaux, Juliette Pinoteau, Claudy Raskin, ­Virginie Ropars, ­Dominique Schillings, Jean-Claude Servais, Erwan Seure Le ­Bihan, Marcel Siraut, Anne Smith, David ­Thierrée, Zoé Van Campenhout, Olivier Villoingt.


Préface de Pierre Dubois - Potface de Claudine Glot 


Détail cover A&B

Même laminée par la domination r­omaine, la culture celtique a survécu avec plus ou moins de vitalité en divers endroits de son ancienne zone d’expansion. Mais, le cycle arthurien mis à part, marginalisée et souvent additionnée d’apports ultérieurs, elle n’a plus été vécue que par les couches populaires – essentiellement paysannes – qui n’entraient pas en compte dans la culture officielle. Seuls quelques esprits ouverts et clairvoyants ont pu, dès le XIXe siècle, comprendre au travers de la littérature la valeur profonde, réelle, de ces traditions populaires qui évolueront elles-mêmes de façon non concertée.


Ardenne et Bretagne, les sœurs lointaines entreprend de montrer combien, au-delà de formes parfois très diversifiées, un certain nombre d’éléments ­traditionnels populaires sont restés communs à ces deux régions éloignées par l’histoire et un millier de kilomètres, mais appartenant toutes deux au domaine celtique essentiel. Très amplement développé au départ de l’édition de 1989, cet ouvrage est enrichi d’une iconographie qui, en plus de documents relevant des traditions, réunit les noms d’un bel ensemble d’illustrateurs ardennais et bretons contemporains.


Romaniste, enseignant, critique d’art et chroniqueur culturel dans la presse écrite et parlée, Albert Moxhet est aussi – et peut-être avant tout – un chercheur en traditions. Il s’intéresse à la culture populaire et aux légendes de sa région natale, l’Ardenne, ce qui l’amène à leurs racines celtiques et, de là, particulièrement à la Bretagne. Au fil des comparaisons, il enchaîne sur les cultures amérindiennes, auprès desquelles il a fait plusieurs voyages d’étude, et retrouve, au travers des coutumes et légendes, des éléments fondamentalement humains. Collaborateur scientifique du Musée en Piconrue et de sa Maison des Légendes, il a reçu le Prix Oriande pour l’ensemble de son œuvre (Monthermé, Printemps des Légendes, 2012). Outre de très nombreux articles, il a signé, comme auteur ou co-auteur, une quarantaine d’ouvrages.


Fondatrice et présidente du Centre de l’Imaginaire Arthurien à Comper-en-Brocéliande, Claudine Glot a rédigé la postface de cet ouvrage, dont Pierre Dubois, grand conteur de féerie, signe la préface.